L’Alsace est un pays de châteaux-forts. On estime que dans les Vosges plus de 80 châteaux présentent aujourd’hui un intérêt pour le grand public. Ce sont des sites en ruines mais accessibles gratuitement pour le grand public et les amateurs de randonnée. Ils font l’objet de belles balades dont ils constituent le point phare.

Nous partons aujourd’hui à la découverte du Fleckenstein château fort indéniablement spectaculaire situé au nord de Lembach. Imbriqué dans un rocher hors norme, il s’érige en sentinelle sur la ligne de défense des Vosges du Nord dont il est un témoin emblématique

Vue imprenable sur les Vosges du Nord

Tout d’abord un peu d’histoire…

Le Fleckenstein primitif aurait été bâti au XIIème siècle, il semblerait que la famille du même nom aurait été liée aux Hohenstaufen dés 1174. Lors du Grand Interrègne ( 1250-1273) alors que le pouvoir central germanique est affaibli, les Fleckstenstein, comme la plupart des dynastes alsaciens de l’époque, tentent de s’émanciper et d’agrandir leurs possessions. Ainsi, en 1275, les Fleckenstein, dont un prénommé Henri, s’en prennent à l’évêque de Spire dont ils convoitent probablement les terres. Ils enferment le prélat dans leur château. En 1276, Rodolphe de Habsbourg, nouvellement élu à l’empire, vient en personne assiéger une forteresse des Fleckenstein. Peut être s’agit il du chateau des Fleckenstein. Henri se soumet sans livrer bataille. Sage précaution : du coup, les Fleckentein redeviennent ce qu’ils étaient déjà avant l’Interrerègne, c’est à dire des vassaux d’Empire.

Puis le château coulera des jours relativement paisibles marqué par les restructurations successives des biens familiaux. La seigneurie comprendra 6 baillages et gouvernera 35 villages pour un territoire d’environ 400 km2. Le château n’aura pratiquement jamais d’autres occupants que des membres de la famille des Fleckenstein qui s’éteindra en 1720. Entre temps le château est occupé par les troupes française, le château sera détruit en 1860.

A la disparition des Fleckenstein, la ruine passe de main en main pour devenir finalement propriété de la commune de Lembach en 1998.

La légende voudrait que le seigneur de Fleckenstein avait décidé de faire forer un puits qui devait atteindre une nappe d’eau. Les puisatiers se mirent à l’ouvrage et la conduite du puits s’enfonça si profondément dans le roc qu’ils refusèrent d’aller plus profondément. Le travail devenait impossible. C’est alors que se présenta un dernier puisatier qui affirma au seigneur qu’il achèverait l’oeuvre en quelques jours. il se mit au travail et en 4 jours assura le sire qu’il était arrivé à la nappe. Il l’ivita à le suivre pour descendre par une nacelle treuillée par une corde jusqu’à la nappe. Le seigneur accepta et commença la descente sans fin. Soudain les flammes jaillirent du fond, et dans la lumière projetée, le sire vit que les pieds du puisatier n’étaient que des sabots de bouc. Il était en compagnie du diable et descendait aux enfers. Il hurla de toute ses forces pour que les hommes du treuil le remonte et échappa à son destin morbide. Le diable, lui se précipita dans les flammes dans un horrible ricanement. Finalement, on versa de l’eau bénite dans le puits, et oh surprise, il livra dés lors autant d’eau qu’on pouvait souhaiter.

Accéder à la ruine du Fleckenstein

Cette randonnée d’une distance de 7 kilomètres, avec un dénivelle de 350 mètres vous mènera à la ruine du Fleckenstein. La boucle peut être effectuée entre 2h00 et 3h00 à partir du parking Gimbelhof. En parcourant ce chemin de randonnée vous sauterez d’un point de vue à un autre et d’un château à un autre. Le parcours comporte quelques montées raisonnables et un tour d’horizon à 360° au Hohenbourg. Ne ratez pas la visite du Fleckenstein ! Bonne randonné

Etape 1 – Du parking au Krappenfels

Depuis le parking partir Nord-Est sur un gros chemin, l’aire de jeu étant à votre droite (rond rouge). Après le près à gauche jusqu’au Col du Hohenbourg. Au col, face à la pente montante, prendre un petit chemin (légèrement à droite) balisé triangle rouge et suivre la direction du Krappenfels jusqu’au rocher éponyme.

Etape 2 – Les trois châteaux du Krappenfels au Col du Hohenbourg.

Depuis le Krappenfels (gros chemin), prendre plein Nord un petit sentier qui monte droit dans la pente vers le Châteaux du Loewenstein. Continuez ensuite sur la crête vers le château du Hohenbourg et sont magistral point de vue. Quittez le château par un petit sentier (à gauche du sas d’entrée) qui redescend par le versant Nord. Descendez jusqu’à la source du Maidenbrunnen, à partir de laquelle vous continuez tout droit sur un large chemin en direction de l’Allemagne (100m env.). Passée la frontière il y a l’abri Kaiser Wilhelm Stein, Grenzstein. Depuis cet abri, prendre à droite puis quelques mètres plus loin immédiatement à gauche. Ça monte jusqu’au château du Wegelnburg.

Etape 3 – Vers le château du Fleckenstein.

Depuis le Wegelnburg retournez à la source du Maidenbrunnen par le même chemin. Au niveau de la source, restez sur le chemin large de droite (rectangle rouge), puis 200m plus loin encore à droite (patte d’oie). Encore 200m et vous êtes de retour au Col du Hohenbourg. Prendre en face légèrement à droite un sentier qui descend… jusqu’au Fleckenstein. Billetterie dans les bâtiments immédiatement en sortant de la forêt. Visite fortement recommandé. Pensez à faire le tour du château par sa base (gratuit).
 Depuis le col, une belle alternative consiste à rester sur la crête pour passer le long des falaises de grès (triangle rouge). Attention, ce sentier est plus technique et nécessite de la prudence.

Etape 4 – Retour au Gimbelhof

Depuis la billetterie du Fleckenstein, prendre la route qui descend et immédiatement à gauche un sentier qui la longe. Suivre le balisage jusqu’au Gimbelhof (cercle jaune puis rectangle rouge blanc rouge).

Point de vue panoramique à 360° sur les Vosges
Discuter en direct
1
Discuter en direct
Bonjour je suis Yannick :)
Que puis-je faire pour vous ?
Call Now ButtonNous appeler